Stéphanie-1.jpg

Enfant hypersensible en quête de sens, ma curiosité m'a conduite à m'intéresser à de nombreux domaines, tant personnels, que professionnels...

Juriste de formation, mon activité première s'est exercée dans le domaine environnemental, puis mes aspirations à la compréhension des mécanismes du vivant et de l'esprit, m'ont amenée à évoluer durant plusieurs années dans le champs médico-social.

A un tournant de ma vie, j'ai eu à cœur de mieux comprendre mon mode de fonctionnement, ainsi que celui des autres.

Le passage ne s'est pas fait en un jour...

Au gré des rencontres et de ma sensibilité, mon cheminement personnel et spirituel m'ont tout d'abord dirigée vers différentes techniques énergétiques et méditatives.

De fil en aiguille, j'ai souhaité mettre l'humain au cœur de mon métier, et c'est naturellement que je me suis reconvertie professionnellement à la sophrologie durant deux années, puis à l'hypnose: dans un premier temps avec une méthode douce et bienveillante, non inductive, puis, par une ouverture à d'autres pratiques, avant d'être accompagnée en Thérapie Symbolique Avancée, sur la guérison des blessures identitaires.

Aujourd'hui, je suis heureuse de vous partager mes connaissances et mes pratiques à visée thérapeutique, pour lesquelles, je continue à me former de façon continue.



 

Fleurs jaunes

En continuant chaque jour, à m'émerveiller devant les mystères de la vie, je reste persuadée que rien n'est figé et que tout est mouvement.

 

En chacun de nous, réside de multiples capacités et ressources insoupçonnées nous permettant de faire émerger des solutions nouvelles, pour continuer à évoluer, en toute conscience, dans l'amour de ce qui se vit en nous et autour de nous.

Plante succulente et pinces pour reliure
web-geac8cb777_1920.jpg
Stéphanie Seran, sophrologie, d'une rive à l'autre, hypnose, énergétique, soins, consultation, méditation, thérapie, coaching, tension, stress, émotions, blocages, burn out, dépression, mission de vie, hypnothérapie

" Le chemin se construit en marchant..."
Antonio Machado