• STEPHANIE SERAN

Conscience et résonnance

Dernière mise à jour : août 15



Aujourd'hui, j'avais envie de vous partager ce texte sur la conscience, qui vise au delà de l'anatomie et des concepts philosophiques, de mettre en action ses différentes perceptions pour être pleinement présent à soi-même et aux autres.


En vous souhaitant une bonne lecture...




" Prendre conscience, c'est entrer en résonance...


Face au voile d’inconnaissance, il faut donc renoncer à raisonner.


Alors, que faire ?


Simple : il faut cesser de raisonner et commencer à résonner.


Entrer en résonance avec le Réel comme le font, entre elles, les cordes d’une guitare pour former un accord harmonieux.


Derrière ce mot “résonance”, le physicien perçoit une mise en concordance de deux modes vibratoires, et c’est bien de cela qu’il s’agit : d’une mise en phase des vibrations d’une conscience “locale” avec les vibrations du “Grand Tout” dont elle émane.


Cette mise en phase porte un nom : intuition.


Quitte à faire hurler les rationalistes, l’intuition existe bel et bien, et elle est aussi un chemin de connaissance.


Je sais que je sais, et je ne sais ni pourquoi ni comment je sais, mais je sais !


Voilà décrite toute l’intuition. Elle reste largement mystérieuse. Mais ô combien opérante.


Parmi toutes les grandes décisions qui émaillent une vie d’homme, combien relèvent de la raison ?


Est-ce la raison qui a choisi l’être aimé, la passion d’un métier, le chemin des études, l’accueil d’un enfant, le sens d’une vocation ?


Poser la question, c’est y répondre.


Rappelons encore cette belle parole d’Albert Einstein, que l’on peut difficilement accuser d’être un doux rêveur ou un esprit irrationnel, magique ou superstitieux :


“Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.”


La Mystique, elle, ne l’a jamais oublié, ce don sacré. Dont acte !


L’intuitivité est le cœur de notre cerveau droit comme la rationalité est le cœur de notre cerveau gauche. Ce dernier est inopérant dans le champ spirituel et mystique.


Reste donc le premier, que la Mystique fera se cultiver, s’activer, se développer jusqu’à des niveaux de conscience-résonance insoupçonnés.


Car c’est bien de cela qu’il s’agit : de comprendre au plus profond de nous que ce que nous appelons “conscience” n’est en fait que l’expression de cette résonance mystérieuse entre nous et l’univers : prendre conscience, c’est entrer en résonance.


L’une est aussi mystérieuse que l’autre.


La démarche mystique est donc bien une démarche fondée sur l’intuition et la résonance aux sens les plus profonds et les plus secrets de ces deux mots."



Marc HALEVY Le sens du Divin, p. 72-73


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout