• STEPHANIE SERAN

Etat de conscience… Et si c’était une question d’entraînement?


Lorsque l’on est présent à ce qui se vit en nous dans l’instant, la conscience peut apparaître dans chaque rencontre, dans chaque plus petit geste, dans chaque petit signe, dans chaque mélodie, dans chaque parole de notre quotidien, comme une intuition, un éclair de lucidité ou de vérité intérieure.


Si la pratique assidue à certaines techniques énergétiques, comme la sophrologie, l’hypnose ou autres techniques de méditation, favorise la présence à soi, elles permettent également de faire faire émerger, ce qui était caché, enfoui au plus profond de notre être …


Après un état de crispation ou de détente musculaire, la relaxation peut s’installer.


Le corps se relâche.


La circulation sanguine se fluidifie et recircule naturellement.


Un état de cohérence cardiaque s’installe et notre respiration s’apaise.


C’est dans cet état de profond relâchement corporel, que la libération émotionnelle peut avoir lieu, entraînant systématiquement une détente de la sphère mentale, voire de nos conditionnements et de nos croyances identitaires, qui osent progressivement se mettre à jour...


De ce lâcher-prise induit par des mouvements internes, parfois à peine perceptibles, peuvent alors subvenir de puissantes prises de conscience, telle une guérison intérieure…


Lorsque que la personne réalise et constate que le socle sur lequel, elle s’était construite, n’est plus immuable…


Naît alors une ouverture à de nouveaux commencements possibles...


@ Stéphanie SERAN



Crédit photo : Lynda Heiremans




« L’acte créateur naît du goût de faire apparaître l'invisible" …

Charlélie Couture




8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout