• STEPHANIE SERAN

Les contes de fées et autres histoires qui guérissent

Pourquoi raconter des histoires aux enfants ou aux adultes?


Il était une fois..


Une petite phrase magique, qui nous ouvre la porte d'un monde nouveau et inconnu...


Au delà des rêves et d'un voyage imaginaire rassurant, le conte contient un message initiatique, à travers sa structure. Il permet une transmission culturelle et orale, entre les adultes et les enfants, en ouvrant le champs des possibles.


Le conte joue un rôle important dans le développement de l'enfant et la construction de sa personnalité. Il éveille par le jeu, l'intérêt de l'enfant et l'amène à développer sa curiosité, à se poser des questions, à nourrir ses représentations et ses associations..


Grâce aux métaphores et aux messages cachés, l'enfant peut se construire, développer son affectivité, recourir à son imaginaire et à sa sensorialité. C'est ainsi, que l'enfant, tel un "Petit Poucet", va pouvoir tracer son chemin...


Bruno Bettelheim dans son livre "la Psychanalyse des Contes de Fées", nous explique clairement que « Ces histoires, qui abordent des problèmes humains universels, et en particulier ceux des enfants, s’adressent à leur Moi en herbe et favorisent son développement, tout en soulageant les pressions préconscientes et inconscientes.

Tandis que l’intrigue du conte évolue, les pressions du Ça se précisent et prennent corps, et l’enfant voit comment, il peut les soulager tout en se conformant aux exigences du Moi et du Surmoi. »


Qui d'entre nous, ne se souvient-il, pas de son conte préféré, lorsque nous étions enfant?


Que ce soit au travers du « Le petit chaperon rouge », qui peut par exemple, apprendre à l’enfant à surmonter les ambivalences, à « Cendrillon » qui aide à dépasser les rivalités fraternelles ou encore à « Boucle d’or et les trois ours », qui l'assiste dans sa recherche de l’identité..


Le conte permet à l'enfant de mettre des mots sur la peur et les émotions, qu'il peut repérer, en les exprimant et en les mettant à distance. Selon Winnicott : « Le petit enfant doit être capable d’avoir peur, afin d’être soulagé de ce qui est mauvais pour lui. Il a besoin de voir le mal en d’autres personnes, d’autres choses, d’autres situations. »


Au travers du conte ou du héros, l'enfant comprend qu'il n'est pas seul à avoir des angoisses et peut, ainsi, mettre en place, des stratégies adaptées, pour l'aider, à gérer ses conflits intérieurs et ses pulsions archaïques.


Si les contes présentent de nombreux intérêts, il est indéniable, que ses vertus thérapeutiques offrent la possibilité de traiter certains problèmes psychologiques de l’enfance, voire de l’âge adulte.


Alors, si cela vous enchante, je vous invite à vous replonger dans votre conte préféré, afin de redécouvrir, avec un regard neuf, l'enfant qui sommeille en vous...




Posts récents

Voir tout