• STEPHANIE SERAN

Les poupées gigognes...



Aujourd'hui, j'avais envie de vous parler de ces célèbres poupées russes, appelées aussi "matriochka", et bien souvent associées à l'archétype de la mère d'une grande famille.


Bien plus que des jouets d'enfants ou des objets de décoration, la matriochka est un symbole de la maternité et de la fertilité.


A toutes ces femmes merveilleuses, qui dans nos lignées, nous invitent à redécouvrir les trésors cachés au plus profond de nous...


Avec ma tendresse infinie.


«Il était une fois, une famille de poupées gigognes... Nous sommes tous cette poupée en voie d’en faire éclore une autre...et encore une autre, créant ainsi une lignée colorée par leurs camaïeux uniques et délicats. Tout commence toujours par l’alchimie de l’amour...sans amour rien ne peut naître.


Souviens toi, chaque pomme est une fleur qui a connu l’amour... Le bonheur est à la portée de ton coeur, nous sommes tous là, tes enfants, tes parents, l’être aimé, tous nichés précieusement dans ton temple sacré.

Tu n’as rien à faire pour savourer cette joie, juste à fermer les yeux pour respirer ce cadeau toujours disponible... tu n’as juste qu’à te reposer en écoutant la douce mélodie jouée par les battements de ton coeur de poupée heureuse.

Tu détiens les clés de tes joies les plus pures, mais aussi de tes peines qui restent lovées dans les pièces obscures de ton temple intérieur.

Sois en paix, la vie ne se trompe jamais. Comment connaîtrais-tu la saveur de la joie si le chagrin n’existait pas? Comment connaîtrais-tu la magie de l’arc en ciel si le soleil brillait indéfiniment sans aucun orage?

Alors souviens toi, lorsque ton Ame pleure, appelle l’amour à ton secours...

N’oublie jamais cette réconfortante nouvelle, tu n’es pas seule dans les bras de la destinée, puisque tu es partout où les gens t’aiment et ils sont partout où tu vas.

Parfois l’amour se joue comme une danse autour d’un grand feu de joie, parfois l’amour se respire dans un silence sacré, une présence tranquille.

Mais surtout, souviens-toi de ta MèreVeilleuse création, cette famille, toutes ces poupées gigognes nées par toi et en toi, qui se multiplient et s’empilent à l’infini, qui respirent à l’unisson et qui font perdurer les premiers battements de cœur initiés par la Reine des poupées, celle par qui tout a commencé il y a des siècles et des siècles. Tu es née par la magie de l’amour... et dans ce présent infini cet amour immortel respire encore...ici ou là... à travers chaque petite poupée gigogne qui porte en elle au cœur du cœur de son être, une partie de toi, de vous, de nous... et pour l’éternité. La seule vérité qui soit est l’amour, il ne meurt jamais... et je suis si fière d’être une petite poupée gigogne qui porte précieusement une partie de toi, de vous, de nous.» Ludivine Santana-Guéry


Posts récents

Voir tout