• STEPHANIE SERAN

Mouvement et mutation

Dernière mise à jour : juil. 24






Aujourd'hui, j'avais envie de vous parler du mouvement de la vie.


A certaines périodes de l'année ou de notre existence, on peut avoir l'impression que les choses sont immuables, que rien ne se passe...alors qu'a d'autres, tout semble s'accéléré si vite que l'on ne voit plus le temps passé...


Si notre perception du temps est aussi subjective que relative, elle est bien souvent le reflet notre météo intérieure, constituée principalement de nos pensées, qui créent nos émotions et engendrent nos actions..


Il est parfois nécessaire de ralentir, de prendre le temps de faire une pause, au milieu du rythme effréné de notre quotidien pour apprécier les petits bonheurs imperceptibles de la vie.


Bonne lecture à vous.



" Il est tout à fait impossible, bien entendu, d'être pleinement conscient de chaque note composant la symphonie de la vie.


Mais lorsque votre esprit cessera d'être obstrué et que vos sens s'ouvriront, vous commencerez à percevoir les choses telles qu'elles sont réellement ; vous serez alors en interaction avec la réalité, transporté de joie devant l'harmonie de l'univers.


Vous comprendrez ce que Dieu représente, car vous comprendrez enfin ce que c'est que l'amour.


Résumons-nous : vous considérez les choses et les gens non comme ils sont mais en fonction de ce que vous attendez d'eux.


Si vous souhaitez les voir tels qu'ils sont, vous devez examiner vos attachements et les peurs que ces derniers génèrent.


Pour une simple bonne raison : lorsque vous contemplez votre existence, ce sont ces attachements et ces peurs qui décident de ce que vous voyez et de ce que vous excluez.


Tout ce que vous remarquez exige votre attention.


Car dans la mesure où votre regard a été sélectif, vous avez une version mensongère et illusoire des choses et des gens qui vous entourent.


Plus longtemps vous vivrez avec cette vision déformée, plus longtemps vous resterez persuadé que c'est la seule image authentique du monde, et cela parce que vos dépendances et vos peurs continuent à fournir des informations fausses à votre ordinateur de telle manière qu'elles renforcent cette image.


Ce qui est à la base de vos croyances est une version fixe et sclérosée d'une réalité qui n'est ni fixe ni immobile, mais au contraire en constants mouvement et mutation.


Ce n'est plus le monde réel que vous aimez et avec lequel vous êtes en interaction, mais celui que vous avez créé dans votre tête.


Ce n'est qu'en vous débarrassant de vos croyances, de vos peurs et de vos dépendances que vous vous libérerez de l'insensibilité qui vous rend si sourd et aveugle à vous-même et au monde".


Anthony de Mello, Appel à l'amour

Posts récents

Voir tout